Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 09/11

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
Phallus erectus
 

 


Un phallus dressé ( et dans un sens, « bien dressé ») signifie la virilité absolue, dans l’esprit des hommes et pour une majorité de femmes. On se rencontre, l’amoureux ou le bon « coup » espéré ne bande pas, un Apollon bande mou et cause la débandade de la femme.
Certaines femmes dominatrices préfèrent administrer un châtiment à un homme qui ne bande pas : « On ne frappe pas un homme à terre, » dit une amie.
Les hommes qui ne bandent pas au cours d’une séance de domination sont pourtant légion. Tout dépend sans doute de ce qu’un homme attend, ce qu’il vient chercher. Un « masochiste pur » ne prendra pas la peine de bander : c’est la douleur qui l’intéresse. Une main trans/masculine/mécanique ferait aussi bien l’affaire. Pour d’autres hommes, l’absence d’érection est une réaction contre le rôle viril qui leur est imparti, dans la société, la famille, l’intimité. Le génital est dépassé par d’autres enjeux. Sans compter que le phallus n’est plus seulement l’apanage de l’homme, qui s’accapare volontiers la féminité. Il est fréquent de voir un homme soumis au pénis escamoté, comme ces moines taoïstes qui rentraient leurs organes génitaux à l’intérieur de leur corps, en vue d’une continence rigoureuse. En orchestrant une situation d’impuissance, l’homme se débarrasse d’un poids. La main de la femme auquel il s’en remet est imprévisible et c’est à cette imprévisibilité qu’il vient s’offrir : « Faites de moi ce que vous voulez. »