Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 3/14

Archives

Contact

 

http://galafur.free.fr/


 
LA REVANCHE DES INDIENNES
 

Sexy Bollywood
 

Depuis le viol collectif de New Delhi début 2012, les statistiques recensent un viol toutes les 22 minutes. Pour un Indien, il n’y a que le viol ou le recours à une prostituée pour jeter sa gourme. En réaction, les femmes s'organisent. Lorsqu’un abus est révélé, elles se rassemblent lors de « marches » silencieuses dans les rues de la ville. Certains groupes féministes instituent des chasses aux harceleurs. Les cours d’autodéfense destinés aux femmes se multiplient. Des policières déguisées en prostituées aguichent les clients potentiels afin de les coffrer. Des fillettes dénoncent leur tonton violeur. Dans certains états, des milices féminines veillent à la tranquillité des femmes sur la voie publique. On se souvient que Ségolène voulait une escorte pour les infirmières de nuit : son souhait prend corps sur le continent indien.

En Inde comme ailleurs, les accros au porno sont légion.  Il faut dire que les hommes sont en surnombre, la famille omniprésente (jamais sans ma mère !), la vie sociale inexistante. Dans les collèges, une razzia policière de téléphones portables bourrés de clips porno vient de montrer  que les filles ne sont pas en reste en matière de consommation de pornographie. Les adolescentes des classes aisées qui ont accès à Facebook chattent à propos d’orgies fantasmées.  A la TV, leurs modèles sont vêtues de bikinis de paillettes noires et chaussées de bottes noires et bousculent d’une chiquenaude une haie de boys bodybuildés avec l’aisance d’une domina. Les nouvelles générations d’urbains trouveront toutes les excuses possibles à la libération sexuelle en cours dans la religion hindouiste : Bollywood ne prépare –t-il pas le Kama Sutra porno en 3D ? La révolution sexuelle est en marche, mais les libertés d'une femme qui ne travaille pas disparaissent dès le premier enfant : la femme prend 15 kilos et vit sous le joug de sa belle-mère.

 

La galerie du mois : les actrices de Bollywood sont si nombreuses que les moins cotées se déshabillent comme nos comédiennes le faisaient pour le magazine Lui dans les années 60-70.