Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 03/07

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
La bête qui dort en nous
 

 


Claude Alexandre habite contre le flanc des arènes de Séville. Un  jour à Paris, elle m’a photographiée tandis que je domptais un fauve qui s’appelle Justin. S’il pouvait, Justin vivrait une partie de sa vie en félin. Parfois, quand il se sent devenir poisson, l’aliment qui fait briller son pelage de chat-tigre, il part en eau profonde, et nage incognito dans un banc de requins.
Moi, c’est plutôt l’oiseau. J’ai appris à voler dans une grange en cachette. Les oiseaux me reconnaissent. Quelqu’un a-t-il déjà tenté de donner un coup de pied à un pigeon en bonne santé ? Avec une dominatrice, c’est pareil, difficile de la bousculer.
Mon pire ennemi est mon ami : je deviens parfois la proie du chat, un prédateur qui me fascine. À la campagne, je regarde une chatte sauvage déchiqueter la souris qu’elle vient de me rapporter, l’affolement de mon ami l’oiseau qu’elle rapporte dans sa gueule. Sitôt qu’elle le lâche à l’intérieur du grand salon vitré, elle n’a de cesse de lui arracher les ailes…
D’autres se sentent chien, cet animal de compagnie qui veut dépendre entièrement de sa maîtresse. Rêve d’appartenance, de soumission, d’humiliation. Marcher en laisse, manger dans une gamelle, faire ses besoins à heure fixe et dans le meilleur des cas, somnoler au même endroit qu’un chat d’appartement, aux pieds de la maîtresse… contre sa jambe… sur sa cuisse… Mais comment trouver une maîtresse qui vous aimerait autant qu’un chien ?
Dans les cinémas lorsque j’étais enfant, il y avait un numéro de prestidigitateur, avant le film. En Corse pendant les vacances, un hypnotiseur a fait un show sur la scène du Splendide. Il a hypnotisé toute la salle, mais l’oiseau s’est méfié. Quand il a dit : « vous devenez votre animal favori » le petit oiseau n’a pas voulu sortir… et je me suis crue dans une jungle ! Lions, serpents, éléphants, ours, jaguars, c’était comme si toutes les grilles du zoo s’étaient ouvertes en même temps. On entendait des cris, ça barrissait, ça grognait, ça sifflait, et moi, j’ai hurlé ! Dépassé par l’avènement, le dompteur a renvoyé tout le monde à sa cage.
Cachez cette bête que vous portez en vous….
 

Claude Alexandre a publié six livres de photographies. Parce qu’elle s’identifie à la fois au taureau et au torero, elle vit àSéville, 3/Callejon Iris, tout contre les arènes.