Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 5.09

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 

Le masochisme féminin en question

 

 

(suite...) On peut imaginer combien il est inhibant pour une fillette de subir ce genre d’attitudes de la part de ses parents ou de ses proches, sans compter que certaines lectures de sa scolarité sont ad hoc. Non pas les BD, les collections pour enfants ou Harry Potter, mais la bonne vieille littérature française, celle qui forme l’adolescente à devenir une femme. La préparation à la vie amoureuse, à la vie de couple (et au mariage !) se fait encore par le biais de Madame Bovary qu’on lit en classe de seconde, une frustrée sexuelle claquemurée chez elle, loin de la vie, des activités et des distractions, et le Rouge et le Noir, dont Michelle Coquillat écrivait à propos de Mathilde : "La femme, que la chair aveugle, et qui n'a pas d'essence, qui ne peut donc jamais aller au-delà de cette chair, la dépasser, ignore toujours le reste du monde, passe à côté des êtres dans une profonde méconnaissance de ce qu'ils sont réellement", ou encore La Princesse de Clèves, que Sarkozy souhaite supprimer des manuels scolaires pour une toute autre raison:"Ce n'est pas l'histoire de la féminité triomphante. C'est l'histoire de la féminité bafouée, de la peur: peur du monde, peur de soi." Michelle Coquillat, dans son livre la poétique du mâle, Gallimard idées, 1981.


Comment s’étonner qu’il y aie tant de femmes masos, celles qui ratent leurs examens, celles qui développent des comportements d’échec et des névroses handicapantes, mais aussi celles deviennent des lolitas et des femmes enfants puisque les hommes les aiment comme ça, des zélatrices du pouvoir masculin, celles qui font des enfants sans réfléchir parce que c’est tendance et toutes celles qui obéissent au premier diktat d’un homme ou de la mode, ou plient au premier assaut.
Étonnez-vous, Messieurs, qu'elles se rebiffent, vous traitent comme un kleenex et ne veuillent plus faire la cuisine...

La galerie du mois : le photographe américain David Levinthal a aussi photographié le base-ball, le hockey, les poupées barbies, etc.