Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 6.09

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 

Maso à 700 dollars

 

Mary Sappho et Ivy Nawashi
 

30 jours d’abstinence totale chez Monk for a Month : Mendier de la nourriture dans les rues d’un village de Thaïlande à l’aube, méditer dans un monastère bouddhiste et ne pas apercevoir une femme pendant trente jours, voilà de quoi calmer votre envie, cher soumis, d’un acte BDSM avec une maîtresse inaccessible ou la femme idéale, et refroidir cette démangeaison qui vous pousse à vous masturber jour après jour sur des icônes. Il vous en coûtera 700 dollars pour un mois de balayer la cour tous les jours en rêvant à la belle - à moins qu’un excès de méditation n’aie raison de vos rêves, nourri d’un bol de riz de temps à autre et loger en dortoir, billet d’avion en plus.
Si le bouddhisme n’est pas votre tasse de thé, Ben Bowler, l’Australien de cette ONG qui aide des réfugiés Chan avec les bénéfices de Monk for a Month envisage la création d’un Muslim for a month bientôt en Malaisie.

Mieux et gratuit pour ceux qui veulent se corriger eux-mêmes de leurs petits défauts : candidatez aux USA pour la nouvelle émission de télé-ralité intitulée 30 days, un bon moyen de rompre avec un mode de vie et des préjugés. Un homophobe se verra par exemple incité à vivre dans une communauté gay. Les femmes qui ont avorté seront confrontées avec des militantes anti-IVG, etc. Gageons que les dominateurs deviendront soumis et vice-versa, un bel effort pour certains spécimens de dominateurs, ceux qui exigent des fellations d’une soumise, par exemple, obligés soudain à obéir aux caprices de candidats inconnus et peut-être odieux. Mais changer de rôle ne fait-il pas du bien à tout le monde ? J’ai vu il y a quelques jours Matthieu Almaric faire une pipe à un Chinois. Qui l’aurais cru ? C’était à Cannes, me direz-vous. L’école du cinéma est rude. Avec la différence qu’un acteur lit attentivement le scénario avant de s’engager plutôt que de signer une décharge à la télé et de se retrouver, à un moment ou un autre, dans de sales draps.

La galerie du mois : encordages de Ivy Nawashi qui vit à Bruxeulles (et non pas dans le sud de la France!). Ici un travail à deux, Ivy et sa compagne Mary Sappho, qui ont exposé à Liège en avril dernier.

 

washi