Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 01/09

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
Le robot punitif
 

 

Combien de chaussures Bush devrait-il recevoir en pleine poire avant de prendre conscience qu’il est responsable ? Quand je m’offusque des alarmes obligatoires à la piscine (privée, chez soi) ma vieille mère ne comprend pas : lobotomisée par 6 heures de TV par jour, n’importe quelle mesure de sécurité lui semble nécessaire. Cherchez les responsables, bon dieu !, écrirait Céline.
J’ai un ami qui milite ardemment chez les Verts, mais qui ignore les points de dépôt de recyclage tdes vieux appareils electroniques. Il dit que chez les Verts, personne n’a été capable de le renseigner...
Qui faut-il blâmer pour le changement climatique ? La Suissesse Annina Rüst pense qu’il est possible d’alléger l’anxiété latente que cause insidieusement le phénomène en administrant de petites décharges individuelles à celui qui accroît la consommation d’énergie. C’est une manière de se donner du pouvoir, selon elle, que de s’impliquer directement, et de ressentir physiquement la responsabilité plutôt que la honte et le sentiment de complicité qui entoure la question du réchauffement planétaire.
C’est une bande transparente, à attacher autour de la cuisse, et qui enregistre votre consommation d’énergie. Quand les capteurs détectent un dépassement de la limite autorisée, six pointes d’acier inoxydable s’enfoncent dans la chair de votre jambe. C’est « la thérapie de la culpabilité environnementale » selon Annina Rüst, qui a simplement copié son idée sur l’instrument d’auto-mortification du moine de l’Opus Dei dans le DA VINCI CODE. 
Si vous êtes deux, vous pouvez responsabiliser votre partenaire avec un boîtier contrôle à distance électrique, relié à un vrai collier de chien (en vente dans les magasins d’animaux). une décharge électrique par dépassement des normes. Remerciements : Paris Herald Tribune.

Galerie du mois :

chez Lapérouse ont été représentés les Cinq Sens, une mise en scène originale de Catherine Robbe-Grillet, une perfomance raffinée à l'image du petit SALON DE L'AMOUR, le premier à gauche, à l'étage de ce restaurant parisien légendaire.