Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur02/11

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 

TOURNAGE DE WINTER

LE DERNIER FILM DE ERIC SCHAEFFER,

CHEZ CINDY

 

le film Winter : tournage
 

Assis devant un pupitre d’école, Gabriel prend 15 gifles par prise de vue soit 90 gifles. A chaque prise, il crie : « Fraise ! … Stop !… Fraise veut dire stop ! »
Il succède à un bel homme encagoulé, le cou étranglé par le fil d’un vieux téléphone pendant que sa maîtresse répond, qu'un bon coup de pied envoie à sa cage. Gabriel sert aussi de doublure puisque le bel homme (Olga, soubrette) est pressé de rentrer chez lui car il ne sait plus quelle excuse donner à sa petite famille. Le dernier des trois hommes, Fred, joue le riche homme d’affaires amateur de pinces à seins et de caviar, et perd la boule (d’un piercing au sein) à force de bander sous le cuir. De temps à autre, une assistante vient me dire : « il y a un comédien qui vous réclame à la porte. »

Un postulant éconduit ? Le garçon attend dans l’escalier qui conduit au donjon son C.V à la main. Il ignore où il est : il a suivi les techniciens qui sortaient le matériel des camions, et postule pour un rôle dans un film dont il ignore tout. « Le casting est bouclé, »dis-je, mais il insiste, et me tend son CV. « Je saurai le joindre, votre Eric Schaeffer ! » dit-il tandis que je tiens fermée la porte du donjon.


Il est regrettable que la domina du film finisse (très) mal, marquée par un passé qui mène au pire, n'est-ce pas, une mère détraquée et tutti quanti. La morale puritaine a la vie dure ! Et pourtant " Good girls get bad, bad girls get worse and worse girls are great "! On ne sait par contre rien de ce qui sous-tend les pulsions du héros, qui, d'ailleurs, revient à la vie à la fin... pour un futur film intitulé SPRING ?