Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 12/O6

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
Un taxi en string
 

 

À la Locomotive, ma robe d’infirmière kaki en latex transparent inspirée du film M.A.S.H tranche sur le vinyle noir des fétiches de Paname. Frôlant des peaux collantes et des pans de toile cirée, je cherche une âme sœur à la Nuit Demonia quand Nicole Kidman en tenue de soubrette rouge et blanche m’accoste : " Hablas espanol ?" Son " ama " est une jeune Colombienne en spencer de latex blanc, qui fouette un Nègre nu harnaché de métal, brune, hautaine, des yeux de braises.
L’esclave noir « Filou » nous sert de siège et se tortille, le crâne au ras du sol.
Maîtresse Nathalie m’invite dans son donjon de Bilbao, Mais aussi dans une salle du musée le Guggenheim pour une dédicace de mon manuel OSEZ TOUT SAVOIR SUR LE SM traduit en espagnol… En bonus, une virée en Rolls le lendemain, le Sacré-cœur avec Nicole en soubrette sur nos talons, ignorant les rafales tièdes d’un vent de fin du monde qui risque d’emporter sa perruque… Et pourquoi pas, une séance de dédicace sur roues, les invités qui entrent par une portière et ressortent par l’autre…
3 heures du mat. J’appelle G7 : «  une Mercedes grise dans 5 minutes, Madame. »
Je monte, la cravache de cuir fauve cachée sous le manteau. Le chauffeur est baraqué sous son blouson, beau mec vu de dos.
« Ah, la Nuit Demonia !, des gens déguisés qui restent à la surface, des paillettes, de la poudre aux yeux ! Moi, faudrait qu’on me paye cher pour y aller ! Je suis un vrai, un pur et dur ! J’ai décollé cent fois sous les coups de fouet à la grande époque… »
C’est fou ce que G7 est tendance, me dis-je vautrée sur la banquette. Boulevard Saint Germain, l’homme remet le vinyle sur la sellette. « Moi, je porte du cuir, et je n’ai pas honte de m’exhiber. Regardez ! » 
La voiture pile, mon chauffeur descend, baisse son pantalon debout sur le trottoir pour me montrer son string en cuir, devant, puis derrière, des fesses rebondies.
« Et si vous voulez vous servir de votre cravache, allez-y ! Je n’ai peur de rien ! »
J’en ai très envie…  À mes yeux, le SM est underground, provocant…  Mais la fatigue me colle au siège. Baise-main devant ma porte.
Sur mon répondeur téléphonique, un message dit : « ici les taxis G7, il est 4h, nous autorisons la voiture qui vous attend à repartir. » Ce taxi en string sous son jean devait roder autour de la Locomotive avec sa Mercedes grise… Au vidéoclub HORS CIRCUIT le lendemain, pendant la dédicace de mon DVD, je reconnais cette carrure… Des yeux bleus me sourient. « Bonsoir, Maîtresse Gala. Votre chauffeur… à votre disposition… »

 

 

 

 

 

 

retour à l'accueil