Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur 12/07

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
Les misogynes
 

 

 

 

Selon un psychanalyste dont j’ai publié la première lettre en septembre dernier, il paraîtrait qu’en tout homme serait tapie une « misogynie latente à punir »… Ce psychanalyste attend une punition administrée de la main d’une femme pour le punir de sa misogynie. Serait-il donc un psy mal analysé ? Y aurait-il donc quelques recoins de sa psyché qu’il aurait négligés au cours des années qu’il a dû consacrer à la connaissance de soi ?

Qu’une femme punisse le « maso miso » pour sa misogynie serait un comble !  Qu’elle lui accorde une récompense pour cette misogynie avouée, le bon prétexte qu’il (se) donne pour être corrigé et humilié dans sa « virilité coupable » en lui tordant les testicules ou en le rouant de coups, comment la femme sollicitée pourrait-elle mieux se faire rouler dans la farine ?

Attendre une correction quand on n’a rien à offrir en échange est un marché de dupes pour la dominatrice. Le psy se dit peut-être qu’un grand nombre de femmes revanchardes aimeraient se défouler sur lui… Seulement voilà : aucune ne lui ferait exactement ce qu’il désire…. Difficile de demander :« Moi, je veux qu’on me fasse ci ou qu’on me fasse ça.» 

Il y a plus hypocrite qu’un psy qui se targue d’être coupable d’une misogynie punissable (mais non corrigible !)  : Le masochiste qui, poussé par son sentiment de culpabilité à mettre la femme au service de son fantasme récurrent, devient l’ardent défenseur des femmes, une manœuvre propice à des rencontres cuisantes tout en se donnant bonne conscience.
Ouf !, je connais heureusement des hommes chez lesquels je n’ai décelé aucune misogynie, bien qu’ils aient une sexualité orientée SM. Des avocats qui défendent des femmes gratuitement, des producteurs qui produisent systématiquement des films de femmes et qui ne militent pas au porte-voix contre la misogynie des autres. Comme l’écologie, le féminisme est dans l’action. On commence par « faire » autour de soi plutôt que de devenir un Ayatollah de la cause des femmes ou de celle des Verts.            

Joyeux Noël à tous !