Biographie

Livres

Films

Interviews

Billet d'humeur04/10

Archives

Contact

 

www.galafur.com


 
Le bout-en-train de Sarkozy
 

 

La lippe fatiguée à la manière d’un cheval dont les rênes auraient été violentées par une impitoyable cavalière,Patrick Buisson, que le Nouvel Observateur a appelé le stratège de l’ombre,  le conseiller qui a aidé Sarkozy à siphoner les voix de l’extrême droite ressemblait cet hiver à un éleveur au paddock : parka marron et chemise noire. Il n’a rien du boute-en-train, comme on dit dans le jargon équestre du cheval qui excite les autres, mais ne concourt jamais.

J’ai travaillé autrefois comme editor d’un numéro du Crapouillot à laquelle des amis artistes avaient participé. Les photographes Gilles Berquet, pour la couverture du Crapouillot, Claude Alexandre et d’autres encore tous membres de la communauté SM/fétiche du moment. Lorsque ces artistes ont envoyé leur facture, j’ai appris de la bouche de Patrick Buisson que le Crapouillot avait fait faillite…. Notre numéro consacré au fétichisme - dont j’avais reçu trois exemplaires à sa parution - était soi-disant parti au pilon. 

Un an plus tard, j’ai revis le numéro sur le fétichisme à la vente : le stratège de l’ombre, ancien militant d’Ordre Nouveau, rédacteur en chef de Minute et du magazine économique Valeurs Actuelles, qui a depuis redoré son blason grâce à la chaîne LCI avait vendu ses stocks du Crapouillot à la secte Moon.

 «Il ne perd jamais de vue son objectif » a dit de lui Henri Guaino, la plume du président, peut-être Patrick Buisson affectionne-t-il les œillères.

Bettina Reims : Taschen publie Rose c'est Paris, un roman photographique, illustré par cette célèbrissime photographe de mode.